Les deux mélanges de gommes amenés par Pirelli en Inde ont été l’une des clés de la course, en raison de leur durée très inégale. Alors que les mediums avaient assez d’endurance pour boucler la moitié de la course (et même les trois-quarts à condition de piloter une Lotus), les tendres rendaient l’âme en moins…