Etat des lieux … chronique de rentrée

Créateurs de tendances formulunesques, chaque année la fia décide de ce que sera la mode de la prochaine saison en anticipant les matières, les coupes et les lignes qui permettent aux constructeurs engagés d’innover tant dans les formes que dans les couleurs.

Ne soyez pas inquiets, y’en a pour tous les gouts …même les mauvais, et à deux jours du premier Grand Prix, la tension monte pour tous les fascinés du monde de la catégorie reine. Un premier week end de Gp à Melbourne , trois jours où le temps s’arrête pour les aficionados que nous sommes, trois jours a éplucher et a scruter les prestations de nos compétiteurs favoris , eux qui ont accès au saint des saints du sport automobile.

Il est donc temps de se lancer dans une présentation des féroces en présence, entre Ferraillerie qui célébrera ses soixante années de collabo avec la FIA(t) et les 18 autres outsiders qui rivaliseront pour orner les podiums de la saison malgré les pénalités que leur infligeront les dirigeants du circus, comme ce fut le cas pour le joyau Hamilton qu’on a privé de sa victoire de Spa.

Rassurez vous je ne vais pas vous ressortir les cadavres de 2008, c’était juste pour citer un exemple… Comment dirai-je ? bien… concret que j’ai toujours en travers du gorgeon.

Il y a temps à dire sur la F1 2009 et ses changements : interdiction de tout appendices aéro , régime moteur ramené à 18000trs au lieu de 19000 afin d’augmenter la fiabilité, retour aux pneus slicks , kers (ou Srec au choix).
Le reste n’a pas trop bougé, le format des qualifs reste inchangé, les médailles ne seront pas distribuées, on abandonne les essais privés mais rassurez vous chers lecteurs, la FIA nous a réservé une superbe surprise bien pourrie quant à la règle du safety car …que je n’aborderai pas maintenant … mais dès que l’aberration aura porté ses fruits – et p’tet même des Melbourne vu l’hécatombe que connait le Grand Prix Australien chaque année.

Et comme présenter 10 étables c’est assez long, j’vais essayer de faire court … quoi ?
D’ailleurs, en aparté (et outre cette chronique de rentrée) je me suis dit que cette saison j’allais m’auto stimuler à écrire moins … mais beaucoup plus. Ce qui n’ont pas compris sont prier de relire. C’est bon ? On peut se concentrer sur nos serviteurs ? … en voiture …

Pour ouvrir la saison, fidèle à mes convictions, c’est avec MC Laren que je vais donner le ton !
Ecurie incontournable, pilier de la discipline qui a nourri les grandes heures de la catégorie reine … Un temps de luxe et de beauté jamais égalé.
Commencez pas à râler ! Je vous signale que la MP4/4 du premier génie au casque jaune de la discipline remporte facilement la palme de la plus belle monoplace de l’histoire si on recoupe les sondages effectués sur les divers sites, blogs et autres forums.

Et cette année encore la flèche décochée par le team de woking est belle, très belle ! Certains se plaisent à penser que la bébête est ratée, et même si, au regard des essais cet hiver la monoplace argentée n’apparait pas si efficace qu’on serait en mesure de l’attendre pour un team qui a un titre pilote à défendre, il m’est impossible de remettre en doutes les capacités de réaction d’un team comme celui de Woking …

Qu’importe si la MC Laren est loin d’être une révolution et je vais même vous dire, c’est du tant mieux !
D’un coté les blaireaux qui soutiennent que l’exceptionnel Lewis ne doit son titre qu’a sa machine (en oubliant finement que des la première année le jeune britannique c’est tapé le double champion du monde comme une branlette et à matériel égal s’il vous plait), ne pourront pas nous resservir leurs éternels couplets remplis de leurs redondants arguments frelatés ; de l’autre, ce sera une belle occasion pour la nouvelle étoile de la discipline de nous servir de belles batailles en piste en comblant les carences de sa monoplace par son indiscutable talent. Tout bénef pour le spectacle vous en conviendrez.

Aux cotés du champion du monde (enfin, plus derrière qu’à côté) on retrouve l’iroquois décoloré qui répond au nom de Kovalainen, gentil, propre sur lui, un p’tit gars qui fait le boulot mais qui n’aura jamais les dixièmes indispensables pour commencer à caresser l’espoir de pourvoir tenter d’essayer de rivaliser avec Lewis Hamilton sur une entière saison.
Je ne vous apprends rien, l’homme à battre cette année ce sera encore Hamilton, vous ne pourrez pas dire qu’on vous aura pas prévenu. MC Laren, n’en doutons pas, sera en lutte également pour le titre constructeurs si tant est que la FIA(t) ne leurs infligent pas trop de pénalités pour favoriser comme à leur habitude et sans discrétion l’étable de Marre à vélo.

Pas mal l’enchainement non ? Oh ça va … de la clémence, c’est le début de la saison et vous devez savoir que pour l’inspiration, les rouges ne me fournissent aucune motivation. J’en parle parce qu’ils sont là mais l’esprit Ferrari c’est bon pour les illuminés comme Forzaferrarix … ou pour les trous du cul qui se la raconte parce qu’ils roulent en Italienne.

L’an passé ils ont décrochés la palme des bourres dans les stands (ce qui ne les a pas empêchés de remporter le titre constructeur) et cerise sur le biscuit, la stratégie d’équipe (je crois que le mot est fort) a privilégié la brelle de Massacre au glaçon finlandais.
Total, le titre leur est passé sous le nez.
Comme si un blaireau qui se crache chaque année à Melbourne et qui est capable de cumuler jusqu’a 6 têtes à queue en un seul gp pouvait accéder à un titre de champion du monde… grotesque.

Raikki s’est consolé en amassant les records du tour et a, par la même occasion, prouvé que la Ferraillerie était la monoplace la plus compétitive du plateau 2008 (comme dab me direz vous) en plus de démontrer que le team avait fait une énoooooorme erreur en misant sur le canasson brêlsilien.
Cette année, comme chez Mc Laren, le duo de pilotes ne change pas, il parait que Raikki a arrêté de picoler (j’ai dit il parait !), je le vois tout de même dans la lutte pour le titre s’il arrive à éviter les murs garés en stationnement illicite qui parsèmeront les pistes de la saison.
Quant au petit brêlsilien, j’ai dit que j’allais m’amuser à compter ses bourdes en piste. Un cahier à spirale de 96 pages suffira … en écrivant petit… je vous tiendrez bien entendu à la page sur le résultat des marasmes bituniqués… quoiqu’il en soit vous pouvez déjà l’éliminer de la liste des prétendants en piste, sa chance est passée mais le brêlsilien sera toujours trop petit réussir à la rattraper … alors une deuxième… vous pensez bien.

Chez Béèm on s’attend à du conceptuel intello, et même si on est prévenus on sait d’ores et déjà qu’on pourrait être surpris, déroutés voir admiratifs…
Béèm, équipe atypique a su en quelques années devenir indispensable à l’univers de la formulqu’une en attirant l’attention au regard de leur ascension certaine et constatable. Son travail, qui au début intriguait plus que séduisait, remporte aujourd’hui tous les suffrages chez le bookmaker.

Elle a sauté allégrement la case « croquis » dès la première année et progresse de manière fulgurante depuis le rachat de Sauber. Les dirigeants ont vite transposés les résultats obtenus en décrochant une première victoire en 2008 et en restant en lisse pour l’obtention du titre jusqu’ a 3 courses du terme de la saison. Le style Béèm est désormais plus pris au sérieux que par le passé, son travail s’est parsemé de discrétion, d’humilité, le tout toujours détourné avec talent.

Coté pilotes, pas de changements non plus, l’insipide Heidfaible essaiera de suivre le rythme de la racaille Polonaise qui, je dois bien l’avouer m’a fort déçu à l’issue de la saison 2008. Tout le monde se souvient de sa crasseuse attitude vis-à-vis du génial Hamilton lors du dernier GP.

C’est lorsque j’ai appris qu’il passait du temps avec sa copine Espagnole à flamber du pognon autour des tables de pokers que j’ai compris que les vilaines fréquentations du garçon commençaient a déteindre sur celui que j’entrevoyais comme un futur très bon de la discipline.
Pour le reste, je vois le polonais très bien placé dans la course au titre 2009, persuadé qu’il fera quelques coups d’éclats mais je suis curieux de voir quel visage il va nous dévoiler cette année dans le combat rapproché. Il lui pousserait un côté Mischu dans ces attitudes en piste que je ne serai pas étonné.

Je vais faire plaisir à mon ami aenema, et évoquer la marque nippone avant celle du losange parce que je les vois devant à la régulière.
Toyota a quitté les rallyes en 99 pour se concentrer sur son programme f1, Toyota est le dernier team présent en f1 à avoir couru en WRC, Toyota annonce qu’une première victoire est nécessaire (a tendance primordiale) pour assurer la pérennité de l’étable dans la discipline. Une sorte d’auto obligation de résultat sous forme d’auto menace qui devrait auto résoudre les problèmes internes rencontrés… lent passé.

Alors ? Qui de Trulli ou Glloq décrochera le défit de remporter la première victoire Toyotesque ? Bien malin celui qui pourrait répondre.

Trulli est sur sa dernière année de contrat (des résultats ou la retraite viticole ?) rapide en qualifs mais un certaine d’ose d’inconstance et Glloq a clôturé une 2° partie de saison plutôt solide (Hockeneim, Budapest).
Toyota pourrait être la bonne surprise de cette année même si la longue expérience de l’italien (au palmarès pourtant maigre) et le doute certain sur la marge de progression de Glloq me cantonnent à la précaution. Des résultats ou un risque de disparaitre de la compétition, la saison s’annonce plus que jamais cruciale pour l’équipe emmenée par Howett.

La voiture n’est pas degueu, avec un nez qui rappelle la Williams du flamboyant colombien à l’époque où Béèm n’était qu’un moulin sur le plateau.
Il se dit que la Toyota, comme la Williams et (ainsi que l’épouvantail BawnGp) serait limite au niveau du diffuseur quant à l’interprétation du règlement et il subsiste un bon pourcentage de chance que Ferraillerie, Renault et Raides Bulles portent réclamation si la monoplace Japonaise se montre trop véloce. Non je ne mets pas l’écurie MC Laren, eux ils ne protestent pas, ils acceptent que certaines écuries aient réussies à interpréter le règlement plus intelligemment que d’autres. Un esprit sain !

Malgré une division productive et avancée dans le domaine de l’hybride le Kers Toyota n’est pas au point et devrait entrer en compétition à la mi-saison… peut être une première conséquence du départ de Marmorini, bige boss du département moteur.
Bien sûr personne n’attends à les voir en lutte pour le titre mais il est vrai que le rapport 2 poles, 0 victoires sur 122 Gp disputés fait tache sur le cv Nippon, un score qu’il serait bien temps de débrider.

Zozoo aurait perdu du poids, il faudra donc ne pas s’étonner s’il gagne quelque dixième cette année. Au-delà de ce détail anatomique le pilote aux 2 étoiles Michelin a déclaré qu’il allait se battre pour le titre… comme tous les ans.
Je ne dis pas qu’il ne saura pas sauter sur les bonnes opportunités que les éventuels safety Car lui offriront mais delà a venir jouer les rebelles en face des Hamilton, Raikki et Kubica, seuls les zozophiles y trouvent un certain crédit. Les autres savent.

La première constatation c’est que la monoplace est très moche. On croirait que le choix des couleurs a été confié à Stevie Wonder et que l’aval a été signé par Gilbert Montagné.
En plus d’une parure absolument laide, la dernière née du losange est la seule à trimbaler un museau inspiré du requin marteau qui lui apporte une grasse pachydermique.

On sait que c’est un accord unanime de toutes les équipes pour améliorer son moteur V8 cet l’hiver dernier malgré la règle du gel des moteurs qui leur a permis d’être l’une des monoplaces les plus rapides de la fin de saison dernière ( même si les zoozophiles ont sauté sur l’occasion pour y voir la du génie dans la manière de régler une voiture ) , Glavio voulait encore plus de performance et l’a obtenu avec un gain de 30cv pour 2009.
Et voilà le mafieux qui déclare à qui veut l’entendre que Renault mérite d’être considéré comme candidat sérieux au titre comme en 2005 et 2006.
Moi je veux bien, mais si vous permettez on en reparle après Melbourne pour voir la tendance, en attendant vous ne me ferez pas croire qu’une masse de carbone qui donne l’impression d’avoir été taillé à la hache va se montrer dynamique et réactive.. Au bout de 20 ans d’observation dans la discipline, y’a des choses qui ne trompent plus.

2008 fut l’année ou Zozoo a été effacé des tablettes par Vettel concernant les records de plus jeune pole man et de la plus jeune vainqueur en GP, Hamilton lui, l’a dépossédé de son record de plus jeune champion du monde. Il ne lui reste la prière et la grotte de Lisieux … pour pleurer !

Cela dit on remarquera les efforts accomplis par le team pour essayer de garder un semblant de reluisant à l’ex deuble champion, re-signer Piquet Junior pour mieux faire valoir les chronos de l’espagnol est un acte généreux qui lui permettra de mieux encaisser son déclin … d’ailleurs le coup du rookie compétitif, on lui a déjà fait … au moins avec Piquet s’est du maitrisé.
En d’autres mots il pourra se venter comme l’année dernière avec toute la suffisance qu’on lui connait d’être le seul pilote du plateau à avoir devancé son coéquipier en qualifs lors des 18 courses de la saison … On l’applaudie !!

Si Red Bull s’est toujours démarqué comme l’animateur type du paddock en n’hésitant pas a envoyer des pilotes déguisés sur les podiums ou en invitant le char de Batman pour divertir les enfants présents, l’écurie BawnGp , ovni de la saison est née sous les cendres financières d’Honda semble être une écurie nouvelle vague tant la ligne de sa monoplace semble aboutie, tant les logos sont flashis , tant leur apparition a surpris tant leurs essais nous ont déjà promis.

Personnellement je trouve la monoplace jolie… j’ai envie de dire pêchue… Elle semble plus qu’efficace, mi voiture mi fusée, une discrète parure jaune couleur vert fluo sobre et classieux, une ligne dynamique, un logo Virgin tendance, manque plus que le lapin de Play boy pour que ma fille de 15 ans s’intéresse à la F1.

Brawn, personne physique, c’est un passionné du détail, de la coupe et de la matière. Il a travaillé avec Ferraillerie et a été un élément essentiel voir déterminant au sein de ce que les écervelés à casquette rouges appelaient la dream team et il a, par ricochet, été essentiel dans la quête de victoires usurpées par l’escroc de Kerpen en lui fournissant des monoplaces invincibles.

L’année 2009 sonne donc une sorte de consécration de carrière avec le lancement de sa marque éponyme.
Heu … éponyme ce n’est pas le nom de l’étable hein … tout le monde connait le sens de ce mot ? C’est vrai qu’il faut que je fasse gaffe quand même …

Ce qui parait clair, c’est que la renaissance de la défunte Honda ne va pas se trainer dans les profondeurs en lutte avec la seule STR de Bourdais comme ce fut souvent le cas lent passé (oui, la aussi !) La voiture semble rapide … quid de la fiabilité ?

Ce que l’on sait, c’est que la bonne forme de la monoplace griffé de jaune est due en partie au fameux diffuseur magique qui pourrait valoir un procès aux autres étables pour plagiat…

Je pense que cette monoplace risque de faire un joli coup médiatique à Melbourne, le temps que les gros bras prennent le vent dans le bon sens, mais sur le long de la saison, je ne les vois pas du tout jouer sur les avants postes.
Derrière le volant, comme chez Honda l’an passé les pilotes rempilent, Button en attaquant de pointe, et Barrichello en développeur. Un duo d’expérience qui devrait pouvoir réaliser également de jolis coups sous la pluie mais aussi un soufflet qui pourrait retomber aussi vite qu’ils s’est mis a scintiller aux essais d’avant saison… affaire à suivre.

Nous voilà arrivés aux 4 joujoux du vendeur de boissons énergétiques. Le fonctionnement de l’entreprise est très simple puisqu’il fonctionne à la manière de n’importe quel club sportif, que ce soit de foot ou de hand Ball. Une équipe A (RBR) dont le magicien aux commandes de la conception n’est autre qu’Adrian Newey, munie d’un moteur Renault relativement compétitif.

Une équipe B (STR) construite sur les ruines de la très populaire Mine Hardie et qui fait guise de « rookie team » au sein de la grande famille redBull.

La première équipe, c’est celle qui a l’avantage d’un staff technique très pointu, la deuxième équipe celle qui a l’avantage d’un moteur Ferrari ; les 2 équipes s’en retrouvent alors quasiment a égalité en terme de performance de la monoplace. Le talent (s’il existe) est censé faire la différence.

Au terme de la saison, le pilote qui s’est le mieux distingué en équipe B monte en équipe A, le deuxième pilote de l’équipe B, s’il a de la chance, aura la possibilité de redoubler une fois avant de se voir remercier.
Une position de quitte ou double vous l’admettrez puisque le pilote en question, battu la première année par un premier rookie (on vous rappelle que seuls les novices roulent dans cette écurie) pourra se voir démolir sportivement la 2ème année par un nouveau rookie fraichement cueilli.

Ainsi Buemi, seul pilote entrant dans la catégorie reine cette année s’installera dans le baquet de Sébastien Vettel qui a reçu sa promotion en équipe A aux cotés de Marc Webber.
Buemi sans le savoir sera peut être le bourreau de Sébastien la bourde. Fort de ses 4 titres de rang en Champ car, les Bourdailiques estiment… non, espèrent serait plus juste … que le français va pouvoir démontrer sa science de pilotage maintenant que les « vrais pneus de course » ont été réhabilités.

4 titres de champ okay mais quid du niveau de cette catégorie par rapport à la f1 ? Au regard du vent qu’il s’est pris l’année dernière par le jeune rookie allemand, on est en droit de douter.
D’ailleurs on dit champion du monde de f1, mais on ne dit pas champion du monde de Champ car … je vous laisse y réfléchir. Je vous prédis un Buemi étonnant, même s’il a bon nombre de circuits à découvrir.

C’est la seule écurie indépendante et c’est également la seule écurie qui ait conçu un kers mécanique. 12 ans après avoir gagné ses derniers titres et 5 ans sans avoir connu la moindre victoire, l’écurie de Sir Franck a produit une FW31 très soignée qui semble avoir hérité de la fiabilité de sa devancière et qui pourrait réintégrer la tête du peloton de chasse, voir plus si affinités. Le partenariat moteur avec Toyota a été reconduit tout comme les pilotes.

Un Nakajima sous protecion de Toyota qui a su rivaliser de vitesse l’an passé avec la grosse beige qui a encore pas mal de choses à prouver dans la discipline et qui, sans sa 2ème place au GP de Singapour l’an passé (avec l’aide de saint Safety car) aurait terminé derrière son coéquipier au classement du championnat du monde.

Un team williams qui traverse la crise économique en répondant présent malgré la perte de sponsors principaux comme Lenovo désormais en contrat avec Mc Laren. Williams doit réagir et également obtenir des résultats pour survivre dans ce monde impitoyable et pour éviter la spirale descendante qui a déjà engloutis d’autres anciennes championnes comme Tyrrell et Lotus ; pour l’heure un podium ou une victoire serait leur plus beau bonus.

Coté fiabilité , je rappelle que Williams a été la seule équipe en 2008 a être a l’arrivée de 11 courses consécutives et statistique plus ludique la grosse beige a été le seul pilote a couvrir au moins un tour à chaque position de la 1ère à la 20ème au cours de la saison 2008. Ca vous donne un premier postulat sur ses capacités à être irrégulier… A vrai dire, le kéké blondinet devra surtout se méfier de son coéquipier

Il faut une dernière équipe et ce sera donc Force India. Je parle dans la chronologie de ma chronique (réalisée en un temps chrono d’ailleurs) parce que sur la piste, il faut prendre en considération qu’ils embarquent un tigre dans leur moteur … le Merco !

Villa Mallya a rompu les liens qui l’unissaient à Ferraillerie parce qu’il cherchait un allié à la mesure de ses ambitions. La phrase est de lui.
Que les choses soient claires, la Force India n’est pas une Mp4 grimée. Et même si l’arrivée du motoriste germanique a conduit Mike Gascogne à la porte, on peut tout de même imaginer que la collaboration avec les gris ne pourra que pousser l’écurie Indienne vers le haut.

Le duo de pilotes est équilibré, l’expérience de Fisico et la niaque du jeune Subtil. En fait c’est vachement tendance les vieux au service des p’tits jeunes.

On se souvient que le jeune Subtil aurait pu remporter une formidable 4° place au GP de Monaco en 2008 si le glaçon finlandais ne l’avais pas explosé en perdant le contrôle à la sortie du tunnel… on se souvient aussi qu’il est capable de faire de belles choses sur le gras mouillé.
Force India pourrait surprendre en quelques occasions comme ce fut le cas pour STR l’année dernière, et l’on peut même aller jusqu’à penser, puisque l’on est dans un milieu autorisé, que STR pourrait devenir la lanterne rouge de ce championnat …… et peut être devenir le vainqueur d’un autre championnat tout aussi passionnant.

Bonne saison à tous !

L’Cheufff – ©Niousis International-
tous droits réservés

Commentaires