C’est la rentrée

La saison 2012 est sur le point de débuter.
Cette nouvelle saison, bien que marquée par aucun changement de titulaires au sein des étables de pointe, est pas mal chamboulée par rapport à 2011, concernant les étables de 2ème plan.
Avec prés d’un tiers du plateau non reconduit, Sutil, Buemi, Alguersuari, Trulli, Barrichello, Liuzzi , Chandhok se contenteront de regarder les Gp du fond de leurs canapés.
Coté monoplace, le règlement a fait accoucher les concepteurs des monoplaces les plus laides de l’histoire de la formule 1. Le sujet de conversation majeur concernant leur nez horriblement inesthétique. Seule, McLaren n’a pas suivit la tendance en développant une monoplace d’allure plaisante avec un nez bas dans la continuité des dernières années. La performance vient naturellement d’une conception qui évolue au cours de la saison, et c’est le choix que semble avoir fait McLaren..
A 8 jours de l’ouverture de la saison, l ’heure est venue de faire un point sur les différents serviteurs qui animeront nos repos dominicaux , ou les berceront, c’est selon …

Red Bull Racing

L’étable championne du monde en titre poursuivra avec son duo de pilotes inchangé. Après avoir dominé l’année 2011 grâce à leur monoplace largement dominatrice, nul doute que Vettel, l’enfant chéri de chez Red Bull bénéficiant des faveurs de son équipe (au détriment de Webber qui a accumulé les problèmes techniques en 2011) abordera la saison en positon de favori afin d’essayer d’usurper un 3ème titre au volant de la Neway mobile.
Celui qui a effacé Alonso des tablettes en devenant le plus jeune double champion du monde de l’histoire devra cependant convaincre les aficionados que nous sommes si toutefois nous avons la chance de ne pas le voir partir devant à chaque grand prix.
Le seul dépassement qu’il ait prouvé l’an passé fut à Monza lorsqu’il pris le meilleur sur le surcoté espagnol par l’extérieur dans Curva Grande à 250 km/h. Un peu court comme démonstration pour l’adouber comme un des meilleurs plotes du plateau quand on sait qu’il dispose d’une monoplace largement au dessus de la concurrence. On espère le voir s’affirmer dans le combat rapproché, puisque selon le vieil adage … A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire .

L’Australien quant à lui a été reconduit pour un an, et 2012 pourrait bien être sa dernière année en F1. En effet, Maestrich s’est appliqué a agiter le fantôme des noms des 2 recrues de son équipe B en annonçant qu’ils pourraient rejoindre l’équipe A.
Un webber mis sous pression avant même le début de saison , pour ceux qui rêvaient de duos Webber/ Vettel sur la piste, et bien vous passerez une fois de plus a coté. Et si les gris et les rouges ne se sont pas sortis les doigts pendant l’intersaison pour nous chiader de belle machines , 2012 risque d’ être aussi chiant que 2011.


McLaren

McLaren , seule équipe de pointe qui joue la parité entre ses pilotes joue également la continuité pour 2012. Avec Hamilton et Button, l’équipe britannique dispose du meilleur duo de pilotes de la grille. La saison 2012 sera importante pour Martin Whitmarsh et ses hommes, qui devront convaincre Hamilton de poursuivre l’aventure à Woking.
Jenson Button, dauphin de Vettel l’an passé a fait ses preuves avec son style de pilotage coulé qui contraste avec le style agressif de Lewis Hamilton.
Même si sa principale faiblesse réside dans l’exercice des qualifs, les artifices comme le drs et le kers lui ont permis de gommer cette différence avec son talentueux coéquipier dont la rapidité en qualifs n’est plus a prouver. A contrario, Lewis Hamilton a souffert la saison dernière que ce soit dans sa vie personnelle ou sur la piste.
Quand il n’avait pas a faire à la quiche de Massacre , il se faisait rappeler à l’ordre par les commissaires de piste dont leur sport principal semble d’être de couper les ailes aux rares pilotes qui font le spectacle.
Constat dommageable considérant que Lewis est clairement le pilote le plus doué de sa génération.
En 2011, il est le seul pilote a avoir signé la pole ayant échappé à RedBull, le seul pilote a avoir rejeté Vettel et Button dans l ombre à Shangai .
Apres 2 ans de cohabitation avec Button et 38 départs chacun en tant que coéquipiers, Lewis compte 6 victoires contre 5 pour Jenson, 2 pôles contre 0 pour son coéquipier, 10 premières lignes et seulement 4 pour Button , 8 meilleurs tours contre 4, nul doute qu’il sera un des acteurs a surveiller de très prêt, et ce des Melbourne.

Ferrari

Guère de changements non plus au sein de l’étable Ferraillerie.
Le pilote aux 2 étoiles Michelin engagé jusqu’en 2016 avec la marre à vélo fera toujours équipe avec la quiche brésilienne dont la saison 2012 devrait être la dernière année au sein d‘un top team, avant d‘échouer dans une équipe de fond de grille comme un vulgaire Trulli.
Si changement il y a chez les rouges, c’est coté monoplace. La surprise vient d’une conception de suspension avant à tirants quand les autres team ont, de leur coté, optés pour une suspension avant à poussants, le signe d’une innovation plus osée pour la F 2012 .
Zozo débarqué en grand sauveur, et courant en vain derrière un titre depuis plus de 5 ans, risque fort d’en baver des ronds de chapeau au volant de la plus laide monoplace de l‘histoire de la marque au cheval cabré récemment dévoilée.
Une voiture taillée à la hache avec laquelle gagner semble une opération aussi complexe que de nettoyer l’anus d’une hyène au coton tige sans l‘anesthésier .
Comme chaque année, l’épicier espagnol, incapable du moindre dépassement en piste clame que Ferrari sera là pour jouer les premiers rôles pour les 2 couronnes. Un refrain annuel auquel lui seul et quelques supporters aveugles semblent croire .
Lorsque Zozo a rejoins Ferraillerie en 2010, il ne s’attendait probablement pas a terminer 4eme du championnat. Pourtant, force est de constater que l’association Ferrari/Alonso n’est pas a la hauteur de leurs attentes .
En 2011, le surcoté Espagnol n’a su décrocher qu’une seule victoire en profitant des malheurs de Vettel à Silverstone, et il serait préférable que la F2012 ait l’appui nécessaire pour défier McLaren et RedBull si le petit taureau Espagnol ne veut pas voir son étoile ternir encore un peu plus .

Quant a son piètre coéquipier, de nombreux observateurs affirment qu’il n’est plus le même depuis son accident du Hungaroring en 2009 alors que d’autres observateurs dont je me revendique pointe surtout la mésaventure qu’il a vécu en Allemagne en 2010 lorsqu’il était devant son coéquipier à la régulière et que son équipe lui a ordonné de laisser la victoire a l’espagnol.
Un énième exemple de la politique sportive de merde que ferraillerie a toujours orchestré et qui a du lui donner une indication claire de son statut au sein de la scudéria , un vulgaire porteur d’eau au service d’Alonso.
Mais au delà de ce constat, massacre ne s’est jamais débarrassé de son pilotage erratique comme l’a prouvé sa course en Inde l’an passé lorsqu’il s’est crashé au passage d’un vibreur aux essais avant de réitérer exactement la même erreur en course et être contraint à l’abandon.
A lui d’essayer de ne pas rivaliser avec des Hamilton et autre Vettel faute de talent mais au moins d’obtenir un classement digne du rang de sa monoplace. D’ores et déjà, nul doute qu’il ne sera pas un acteur principal de cette nouvelle saison, hormis pour exécuter les magnifiques figures que lui seul est capable d’effectuer sur piste humide .

Mercedes

Chez la marque à l’étoile, Nico Rosberg a prolongé son contrat pour une durée indéterminée avec l’équipe allemande et, comme chaque année, compte bien décrocher la première victoire de sa carrière au volant de la F1 W03.
Ayant devancé son débris de coéquipier à 17 reprises sur 19 courses en qualifs, sa meilleure performance l’an passé reste d’avoir mener 2 fois le Gp de Chine durant 14 tours et signé deux 5ème place, à shangai et à Istanbul.
En fin de contrat, Schumacher tentera de faire oublier le retour le plus pitoyable de l’histoire de la Formule 1. Le septuple champion du monde n’est encore jamais monté sur le podium avec l’équipe allemande, pire il a toujours été à 3 dixièmes de seconde plus lent que son coéquipier en qualifs.
Ross Brawn a déclaré que l’avenir de Schumi dans un baquet gris se décidera à mi-championnat si l’extuple se montre encore incapable de s’illustrer face au fils Rosberg. Il est donc fort probable que la carrière de Schumi se termine en queue de poisson en milieu de saison 2012 compte tenu que son salaire est 3 fois supérieur à celui de son coéquipier qui l’a battu 2 années de suite à la régulière.

Lotus-Renault

Après une année 2011 très décevante, Lotus devra convaincre en 2012. Sur le papier, l’équipe britannique aligne un line-up entièrement rénové. Pour la joie de nombreux supporters, Räikkönen effectuera un retour en Formule 1, après deux années d’absence passées en championnat du monde des rallyes. Initialement annoncé de retour dans la catégorie reine avec un cerceau Williams entre les mains, son retour faisait office de fantasme journalistique.
Puis finalement, c’est l’équipe d’Enstone qui a annoncé sa titularisation en surprenant tout le monde.
La question qui se pose, reste de savoir si l homme de glace aura toujours la pointe de vitesse et la ténacité dont il a fait preuve par le passé ou s’il aura besoin d’une période d’adaptation aux formules 1 nouvelle génération. L’intéressé déclare que le kers et le DRS ne sont que 2 boutons sur lesquels il faut pousser et ses dirigeants semblent déjà entièrement satisfaits de ses prestations lors des essais d’hiver.

Le champion du monde 2007 sera épaulé par le franco Suisse Romain Grosjean, qui, comme Massacre, manque de ressort pour mériter un poste de titulaire. Une seconde chance accordée a celui qui avait pitoyablement remplacé Piquet chez Renault et mis sa monoplace en tête a queue à l’endroit même ou son prédécesseur s’était volontairement écrasé pour offrir la victoire à Alonso lors du crashgate de Singapour. Lotus arrive également avec quelques aspects novateurs sur leurs monoplaces et l’écure luxembourgeoise pourrait surprendre. Avec Raikkonen en meneur, il est fort a parier que le recrutement du finlandais ne s’est pas fait à la légère et que l’étable d Enstone a mis le paquet pour s’assurer un retour sur investissement. Lotus sera a surveiller de prêt et pourrait même venir se classer devant Ferraillerie.

Force India-Mercedes

Tout comme Lotus, Force India devra convaincre en 2012.
L’équipe indienne a terminé sur une excellente note en 2011 en terminant à quatre points de Lotus au championnat constructeurs.
Paul di Resta a été reconduit grâce au soutien de Mercedes, bien qu’ayant été dominé par Adrian Sutil qui a été prié de faire ses valises. Un choix relativement compréhensif de la part des dirigeants de Force India, attendu que Di Resta a réalisé d’assez brillants résultats et fut considéré comme le meilleur Rookie de l’an passé. Di Resta a sans doute un meilleur avenir sur le long terme et reste celui qui , en 2006, a battu Vettel son coéquipier pour le titre lorsqu’ils officiaient ensemble en F3.
Avec les connexions entre Force India et Mercedes ainsi qu’Anthony Hamilton en manager, Di Resta semble bien encadré et devra avant tout montré son potentiel face à Nico Hulkenberg son nouveau coéquipier.

Un équipier de marque qui, rappelons le, signa la première pole de Williams depuis 5 ans sur une piste humide à Interlagos en 2010. Malgré cette performance de choix, Sir Williams l’avait remercié et préféré les pétrodollars de Maldonado, l’incroyable Hulk devant se rabattre sur un poste de 3eme pilote chez Force India .
Contrairement à Grosjean, le retour aux affaires d’Hulkenberg est mérité, Force India présente une paire de pilote efficace, une équipe qui pourrait faire parler d’elle et faire office de trouble fête sur de nombreux circuits.

Sauber-Ferrari

Sous l’impulsion de James Key, Sauber devrait conserver sa place en milieu de peloton et batailler en piste contre Force India et Mercedes. L’équipe suisse a beaucoup souffert en 2011 du manque du diffuseur soufflé et son interdiction est une bonne nouvelle pour la structure helvétique, qui alignera un duo de pilotes performant avec Kobayashi et Pérez.
Avec déjà 40 Gp dans les ceintures, le japonais devrait sans peine devenir le pilote leader de l’équipe s’il entame sa saison comme il avait su le faire l’an passé en alignant sept arrivées dans les points à l’ouverture de la saison dont la plus brillante prestation fut à Monaco où il s’était classé 5ème.
Un Koba qui a toujours su montrer son talent pour dépasser de façon autoritaire et précise ; et si la monoplace se montre à la hauteur de son talent, il devrait pouvoir réussir quelques bons coups cette année.
Il sera associé à Sergio Perez qui a montré de son côté un talent dans la gestion de ses gommes à l’image d’un Button. Marqué par un accident sévère en Malaisie mais également durant les qualifications à Monaco, il fut absent des départs à valence et Silverstone. Il démarre un saison décisive pour lui. Et s’il prend l’avantage sur son illustre coéquipier, puisqu’ issu du programme jeune de Ferrari, il pourrait être le futur remplaçant de Massacre chez les rouges. Affaire à suivre.

Toro Rosso-Ferrari

Helmut Marko n’a pas fait dans le détail durant la pause hivernale. Ayant remercié Buemi et Alguersuari qui avaient pourtant réalisé une bonne saison en 2011, c’est donc Jean-Eric Vergne et Daniel Ricciardo tous deux pressentis pour remplacer Webber chez Red Bull Racing en 2013 qui rouleront pour l’équipe du taureau rouge.
Riccardio , qui s’était vu offrir une première chance à la mi-saison en remplaçant Karthikeyan chez Hrt a réussi à attirer la confiance des dirigeants pour être titularisé en 2012 en ayant fait jeu égal avec l’expérimenté Luizzi et en voyant le drapeau à damiers pour l’intégralité de ses courses.
Riccardo prendra le départ de son Gp national pour la première fois des dimanche prochain et devra faire ses preuves face à un coéquipier aux dents longues lui aussi issu de la filière RedBull.
« JEV » bien qu’inexpérimenté en F1 devra lui aussi montrer qu’il mérite son volant en F1 bien que de nombreux observateurs pensent qu’il n’a pas la pointe de vitesse de Riccardo. Des 3 français qui prendront les départs cette année, il est celui qui est considéré comme étant le mieux placé pour succéder à Alain Prost, nul doute que la presse française ne tardera pas a le porter au pinacle même si ses prestations ne sont pas encourageantes.

Williams-Renault

Après avoir réalisé la pire saison de son histoire, Williams prône le renouveau en 2012 .
Le moteur Cosworth est remplacé par le bloc Renault et l’équipe technique a également subi un profond lifting. Au niveau du line-up, Pastor Maldonado fera équipe avec Bruno Senna cette saison. Le jeune pilote brésilien l’a emporté sur Rubens Barrichello et Adrian Sutil pour le second baquet de titulaire à Grove.
Maldonado ne doit sa titularisation qu’aux dollars apportés à l’écurie et Senna bien qu’ayant que très peu convaincu auparavant ne la doit qu’on nom et aux sponsors qui y sont associés. Chez Lotus, ses prestations furent solides mais peu convaincantes au regard de l’attente que son nom de famille nous donne le droit d’espérer.
L’émotion est tout de même de mise de voir les noms de Senna et de Williams de nouveau associés.

Caterham-Renault

Une nouvelle ère s’ouvre pour l’équipe de Fernandes après deux années sous la bannière du Team Lotus, l’écurie qui a perdu sa bataille juridique courra dorénavant sous les couleurs de Caterham .
Equipée du KERS, la structure malaise cherchera à inscrire ses premiers points en Formule 1. Kovalainen et Pétrov héritent des 2 baquets, le finlandais ne devrait pas avoir beaucoup de mal a lapider le russe, une correction à un jet de pierre pour Pétrov lui aussi titularisé grâce aux gros sous apportés.
Boullier n’avait pas caché qu’il observait un manque de professionnalisme pour le premier russe de l’histoire a être impliqué en Formule 1, une observation qui a pesé lourd dans sa non reconduction chez Lotus. L’équipe animera le fond de grille et son but ultime sera de finir devant HRT au championnat constructeurs.

HRT

Plus que jamais, HRT courra sous le symbole espagnol en 2012.
Le siège de l’équipe a été déplacé en Espagne, Colin Kolles a été remercié et Pedro de la Rosa a signé un contrat de deux ans avec l’écurie. L’équipe a confirmé Karthikeyan aux cotés de l’Espagnol au nez et a la barbe de van der Garde qui semblait toutefois être le favori pour décrocher le second baquet de titulaire.
Il y a peu a attendre de cette équipe habituée de la dernière ligne si ce n’est pour jouer le titre à l’autre championnat sur F1niouses.

Marussia-Cosworth

Après une saison 2011 clairement décevante, Marussia espère voir les fruits en 2012 du travail réalisé par Pat Symonds. Mais faute de budget, l’équipe russe aura de toute façon bien du mal à se montrer compétitive puisque dépourvue de Kers . Au niveau du line-up, Timo Glock fera équipe avec Charles Pic, qui succède à D’Ambrosio.
Un cadeau empoisonné pour un autre français engagé en formule 1 qui devra plus se battre contre sa machine et faire attention aux drapeaux bleus plutôt que de se battre contre des adversaires en piste.

Rendez vous pris pour décortiquer le premier Grand Prix de la saison..
D’ores et déjà , l’équipe d F1niouses souhaite une très bonne saison 2012 à ses fidèles lecteurs.

Cheufff – Niousis International –

Commentaires